Browsing Category

Voyages

MA PREMIÈRE FOIS À NEW YORK… CITY GUIDE

6 avril 2020

New York, New York, la Grosse Pomme, qui n’en a jamais rêvé ?

Passage obligé de tout globe-trotter qui se respecte, New York est le nouveau centre du monde et je me devais donc d’y faire mon petit pèlerinage. Parmi la multitude de choses à voir et à faire dans cette ville tentaculaire, je vous ai concocté une liste des sites qui sont, à mon sens, incontournables. Let’s go !

Première étape, et non des moindres,

Le Top of The Rock

Si vous avez le vertige, ce building n’est pas pour vous !

Pour ma part, j’ai souhaité prendre de la hauteur pour observer cette ville magnifique qu’est New York.

« Started from the bottom, now we here », disait le poète. Now we here, at the Top of the Rock, à 259 mètres de hauteur.

Situé au sommet du GE Building, l’un des gratte-ciels du Rockfeller Center, la plateforme d’observation du Top of the Rock est également un incontournable de New York. Elle offre un panorama magnifique sur Manhattan, Central Park et l’Empire State Building. Les meilleurs moments pour monter au Top of the Rock sont le matin dès l’ouverture, parce qu’il y aura beaucoup moins de monde, ou bien au coucher du soleil pour pouvoir observer les lumières de Manhattan et l’Empire State Building entièrement éclairé.

Le One World Trade Center et le Memorial du 9/11

Première étape, et non des moindres, le One World Trade Center. Construit entre 2006 et 2014 sur le site où se trouvaient les tours jumelles avant l’attentat terroriste du 11 septembre 2001, c’est désormais la plus haute tour de New York.

Cette nouvelle tour est pour moi un symbole des plus inspirants, comme si les new yorkais avaient souhaité rappeler à ceux qui veulent les atteindre qu’ils n’en sortiront que plus grands et plus forts qu’avant. Un bel hommage aux disparus de cette tragédie.

A l’intérieur, on y trouve un restaurant, une boutique et surtout une plateforme d’observation offrant une vue à 360° sur New York, Ellis Island et la Statue de la Liberté. Selon moi, le meilleur moment pour monter en haut de l’observatoire du One World Trade Center est au coucher du soleil : vous pourrez profiter de vues à couper le souffle sur la ville, de jour comme de nuit.

Juste à côté du One World Trade Center se trouve le Mémorial du 9/11, un musée commémoratif retraçant les faits qui ont précédé et suivi les attentats et honorant les nombreuses victimes de la tragédie. C’est un lieu chargé d’émotions que je vous conseille de visiter puisqu’il aborde un pan de l’histoire américaine qui est indissociable de la ville de New York.

L’Empire State Building

On continue à se pavaner sur le toit du monde, à faire des checks aux nuages, en tutoyant le soleil sur l’Empire State Building.

Cette tour de 448 mètres construite au début du XXème siècle pour General Motors est l’emblème de New York par excellence. Omniprésent dans le cinéma et la télévision américains, l’Empire State Building est situé en plein cœur de Manhattan. Impossible de visiter la Grosse Pomme sans monter au sommet de ce building !

Le Pont de Brooklyn

Véritable icône de New York, le pont de Brooklyn relie le centre vivant de Manhattan au quartier plus tranquille de Brooklyn. Il mesure près de deux kilomètres de long et si vous le traversez à pieds, vous pourrez profiter de très belles vues sur la skyline de Manhattan.

Côté Brooklyn, rendez-vous dans le quartier de Dumbo (Down Under the Manhattan Bridge Overpass). Ce quartier pittoresque et branché accueillait auparavant de nombreux entrepôts et usines, mais aujourd’hui, ces bâtiments industriels sont reconvertis en galeries d’art, restaurants tendances et boutiques indépendantes. Depuis le quartier de Dumbo, vous aurez de très beaux points de vue sur le pont de Brooklyn, à ne manquer sous aucun prétexte si vous voulez faire des photos.

Le Met

New York est une ville qui bouge énormément sur le plan culturel, entre ses festivals, ses concerts ou encore ses musées d’art réputés dans le monde entier. Avec une fréquentation de plus de cinq millions de visiteurs par an, le Metropolitan Museum of Art fait partie des musées que vous devez absolument visiter lors d’un séjour à New York. Il s’étend sur plus de 180 000 m² et offre une diversité incroyable d’œuvres et de collections. Vous y trouverez notamment de l’art impressionniste et postimpressionniste européen, de l’art américain de toutes les époques, des pièces datant de l’époque gréco-romaine ou encore de l’art venu d’Afrique et d’Océanie.

Le Moma

On reste dans le culturel pour ceux qui sont avides de nouvelles expériences artistiques et visuelles.

Comme le Met, le Moma est un musée mondialement réputé, que je vous recommande sans hésiter. Ce musée d’art moderne et contemporain se présente sur six étages et vous pouvez y contempler aussi bien des peintures que des sculptures et des photographies. La collection du musée comprend de nombreuses œuvres très célèbres comme des Picasso, des Matisse, des Andy Warhol ou encore des Van Gogh. La crème de la crème !

Le musée Guggenheim

Cet édifice à l’architecture très particulière conçue par Frank Lloyd Wright est lui aussi l’un des musées incontournables de New York. Il est consacré à l’art moderne. Elu « National Historic Landmark » en 2008, il est aujourd’hui également classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Des artistes reconnus dans le monde entier sont exposés au musée Guggenheim, comme Kandinsky, Marc Chagall ou encore Piet Mondrian. Que les grosses têtes du game !

Times Square

Times Square est l’un des emblèmes de New York. Situé en plein cœur de Manhattan, il est de jour comme de nuit l’un des carrefours les plus animés de la ville. Mais selon moi, c’est surtout de nuit que Times Square vaut le détour, avec ses multiples enseignes lumineuses de toutes les couleurs.

Vous ne risquez pas de vous ennuyer à Times Square. D’abord, c’est un véritable temple du shopping : beaucoup de grandes marques américaines ont effectivement une boutique sur Times Square (Levi’s, American Eagle Outfitters,  Disney ou encore M&M’s). Ensuite, Times Square ne manque pas de bars et restaurants où passer la soirée, comme par exemple le diner Ellen’s Stardust, qui semble tout droit sorti des années 1950 et qui a la particularité de vous servir en chanson, comme dans une comédie musicale. Après le dîner, il n’est pas trop tard pour aller voir un spectacle ou une comédie musicale dans l’une des salles de spectacles de Times Square. Enfin, si vous passez dans le quartier en journée, tentez de repérer le Naked Cowboy, un musicien de rue seulement vêtu d’un slip et d’un chapeau de cowboy et qui est connu dans le monde entier.

Central Park

Go chiller un peu le nez dans l’herbe (Don’t do drugs !!!)

Véritable poumon de la ville, ce parc immense de plus de 3 km² vous occupera au minimum une demi-journée, voire plus si vous décidez de le visiter à pieds ! Si vous avez peu de temps, je vous recommande de louer un vélo pour faire le tour du parc, mais si vous avez prévu d’y passer la journée entière, préférez visiter le parc à pieds. En effet, certaines parties du parc ne sont pas accessibles en vélo.

A Central Park, je vous conseille de vous promener le long du Mall, un sentier bordé d’arbres qui est l’un des endroits favoris des New Yorkais. Passez aussi par la fontaine Bethesda, qui date du XIXème siècle et est considérée comme la plus belle fontaine de Central Park. Arrêtez-vous également sur le Bow Bridge, le pont le plus romantique et le plus emblématique du parc. Lors de votre promenade, vous apercevrez forcément le Belvedere Castle, une reproduction de château médiéval  au sommet duquel il est possible de monter pour profiter d’une vue sur Central Park. Si vous êtes fan de John Lennon, pensez à aller voir le mémorial dressé en son honneur et baptisé Strawberry Fields, situé à quelques mètres de l’endroit où il fut assassiné en 1980. Enfin, la statue d’Alice aux Pays des Merveilles est elle aussi un lieu à ne pas manquer à Central Park.

Bref, on ne sait plus où donner de la tête dans ce « petit » paradis à ciel ouvert.

Le Madison Square Garden

Cette salle omnisport est connue à travers le monde entier. Avec une capacité de 20 000 spectateurs, elle accueille des événements sportifs importants comme les matchs de la NBA. L’équipe de basketball historique de New York, les Knicks, joue ses matchs au Madison Square Garden.

Bon, j’ai eu la chance de voir un match des Knicks, contre les Phoenix Suns, et malheureusement ils n’ont pas fait honneur à la ville. Grosse déconvenue pour les New Yorkais, 98-121 score final. De là dire qu’ils sont nuls…

C’est aussi ici que vous pourrez voir des concerts d’artistes mondialement connus comme les Rolling Stones ou Bruce Springsteen. Lors de votre séjour à New York, je vous conseille si vous en avez la possibilité de réserver une place pour assister à un match des Knicks. C’est une expérience typique à ne pas manquer !

Le musée de cire de Madame Tussaud

Madame Tussaud’s Museum, pas besoin de présenter, tout le monde connaît.

Dans celui de New York, vous y croiserez les statues de cire de nombreuses personnalités de la politique, du show business, de l’histoire, de l’art, du sport ou de fiction, comme par exemple Marylin Monroe, Michael Jackson, Martin Luther King, John F. Kennedy, Spiderman ou encore Charlie Chaplin.

Idéal pour faire des selfies sans avoir à traquer les stars !

Grand central terminal

Cette gare ferroviaire est la plus grande au monde : elle compte 67 voies et 44 quais et pas moins de 750 000 personnes y transitent chaque jour. Elle a ouvert en février 1913 et encore aujourd’hui, les touristes viennent des quatre coins du monde afin de voir le hall de la gare, qui est magnifique, et son immense horloge à quatre faces, chacune ayant une valeur de 10 à 20 millions de dollars.

Pour les fans d’architecture, je vous conseille de suivre une visite guidée du lieu.

The Vessel

The Vessel est une construction originale désignée par Thomas Heatherwick, faite d’acier, de béton et de cuivre et présentant 154 escaliers orientés dans tous les sens. Elle s’élève sur 45 mètres de haut. The Vessel offre de très beaux points de vue sur les environs, notamment l’Hudson River qui passe juste à côté. L’entrée est gratuite mais vous devez quand même réserver à l’avance un billet faisant figurer l’horaire choisi pour la visite, afin d’éviter qu’il n’y ait trop de monde au même moment sur la structure. Un conseil : réservez à l’avance car les places partent plutôt vite.

Voilà, je vous ai résumé l’essentiel des choses à voir à New York, l’idéal étant de rester le plus longtemps possible, tant cette ville regorge de monuments et d’évènements à ne pas rater. THE F**KING PLACE TO BE !!!

Shopping à New York

Rien de tel Rien de tel qu’une virée shopping pendant un séjour à New-York. Personnelement je suis fan de SoHo (la boutique Supreme notamment), il y a tout pour combler vos envies les plus folles. Et si vous souhaitez faire des affaires je vous conseille la chaine de magasin Century 21 (non ce n’est pas de l’immobilier) et vous pouvez trouver toutes sortes de marques à prix réduits : j’ai par exemple acheté mon sweat BBC pour 35 dollars alors qu’il coute presque 10 fois le prix en France.

Et après une grosse journée à marcher, rien de tel qu’un burger à savourer chez SHAKE SHACK, une enseigne incontournable. Je vous conseille les cheeses fries, des frites avec du fromage fondu, un délice.

Cinque Terre : mon fabuleux week-end de découverte

22 novembre 2019

« Alors que le soleil se couchait à l’horizon, je savourais avec délice la vue sur les petites maisons colorées adossées à la falaise. Les pêcheurs rentraient au port dans leurs barques flottant sur l’eau turquoise de la Méditerranée… » Vous voulez en savoir plus, n’est-ce pas ? Alors embarquez avec moi pour une escale de rêve à Cinque Terre.

Récit d’un week-end à Cinque Terre

Ma visite à Cinque Terre

C’est en fait un groupe de villages italiens classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Situés entre Gênes et Pise, ces cités médiévales magnifiquement conservées donnent directement sur la mer. Elles datent plus ou moins du 13e ou 14e siècle, et ont une architecture typiquement génoise. Cependant, les artisans de l’époque ont dû s’adapter au paysage accidenté, et ont créé de petites maisons séparées par de minuscules ruelles, dans des endroits quasiment inaccessibles. Pour l’époque, c’était un exploit remarquable ! Cinque Terre est constitué de cinq villages très semblables, mais qui possèdent chacun leur particularité. Pour les découvrir, suivez le guide.

Premier jour d’exploration

J’ai personnellement adoré commencer ma petite virée italienne à Monterosso al Mare. C’est le plus grand des villages, mais c’est également le seul avec un accès à la plage. J’ai ensuite pris le train direction Vernazza, le lieu le plus authentique et atypique selon moi. Avec son château donnant sur le port, et ses petites maisons qui s’agglutinent sur un gros rocher, c’est un vrai bonheur à observer depuis le sentier en hauteur.

J’ai ensuite rejoint le hameau central, appelé Corniglia. Celui-là ne plonge pas directement dans la mer, mais il a l’avantage de donner une jolie vue sur les quatre autres villages de Cinque Terre. Ayant envie de me dégourdir les jambes, j’ai décidé d’emprunter les chemins de randonnée autour des falaises, et quelle bonne idée ! Avec le recul, la couleur des maisons contraste encore plus avec le vert profond de la végétation et le gris de la pierre. C’est parfait pour prendre des photos.

Suite et fin du périple italien

Après une bonne nuit dans un charmant hôtel local, j’ai poursuivi mon séjour vers la belle Manarola. C’est LE village que vous voyez sur tous les posts Instagram des influenceurs du moment. Pour un cliché parfait (et un Spritz bien frais), allez faire un tour au Nessun Dorma. Ce bar est absolument incontournable lors d’une visite à Cinque Terre. J’ai donc repris des forces et des photos, puis me suis dirigé vers les vignobles surplombant les falaises.

Enfin, j’ai décidé de changer un peu mes habitudes et de prendre le bateau pour rejoindre le tout dernier village : Riomaggiore. Avec ses façades passant du doré au rouge vif, c’est mon coup de cœur du week-end. Et cela est encore plus vrai quand on grimpe jusqu’au santuario di nostra signora di Montenero pour avoir une vue plongeante sur tout le hameau.

Avant de repartir de cet endroit magique, j’ai fait un petit arrêt au Panificio Rosi, une boulangerie traditionnelle qui vend d’excellentes focaccias. Pour résumer, c’était un week-end rempli de belles découvertes, et je n’ai qu’un conseil à vous donner : avanti !

N’hésitez pas à me laisser des commentaires, je serai ravi d’avoir votre retour.

Arnaud

L’Ouest américain : nature grandiose et villes extravagantes

21 novembre 2019

Mon road-trip démesuré dans l’Ouest américain

Plongez avec moi au cœur de la terre rougeoyante sur les falaises impressionnantes de l’Arizona. Venez parier votre chemise dans les casinos de Las Vegas, et vous émerveiller devant les décors de cinéma d’Hollywood à Los Angeles. Perdons-nous au milieu des ruelles pentues de San Francisco, et faisons ensemble un voyage mémorable dans un territoire au caractère bien trempé : l’Ouest américain. Vous n’avez même pas besoin de faire vos valises, l’embarquement est immédiat dans votre imagination, grâce au récit détaillé de mon périple de deux semaines. Bon voyage !

Venice Beach

Première étape : Los Angeles

J’ai débuté mon road-trip sur la côte californienne, dans la célèbre Cité des Anges. Après un petit footing matinal pour me fondre parmi les habitants et admirer le lever du soleil, je suis parti à l’assaut des activités touristiques de la ville. Et il faut bien du courage, car il y a tellement de possibilités à LA, qu’on ne sait pas par où commencer !

Venice Beach

Je me suis donc tourné vers le choix le plus évident : le parc Universal Studios. C’est une vraie avalanche de décors mythiques, d’effets spéciaux et d’animatroniques célèbres qui m’ont totalement émerveillé. J’ai retrouvé mon regard d’enfant devant l’univers magique de Harry Potter et des Simpsons, et les scènes d’action aquatiques de WaterWorld m’ont scotché à mon siège.

Universal Studios
The Simpsons Ride
The Wizarding World Of Harry Potter

Pour me remettre de cette journée chargée en émotions, j’ai poursuivi ma visite le lendemain en marchant sur le « Walk of Fame » en tant que passionné c’était l’endroit à ne pas manquer.

L’étoile du grand réalisateur américain

Pour ceux qui connaissent le film « Mulholland drive », sachez que la vue imprenable au bout de la route vaut le coup d’œil, tout comme le coucher de soleil sur le Pacifique depuis la jetée de Santa Monica.

Pacific Park à Santa Monica

Le troisième jour, je me suis imprégné de l’ambiance bohème de Venice Beach, et ai terminé ma visite par du shopping à Beverly Hills.

Los Angeles

Poursuite du road-trip à San Francisco

Golden Gate

À mon réveil, j’ai filé vers le Nord direction la charmante San Francisco. Elle est vraiment telle qu’on l’imagine, avec ses petits tramways qui gravissent les collines, son ambiance libre et ouverte sur le monde, et les phoques qui font la sieste sur les pontons en bois.

Chinatown
San Franscico

En deux jours, j’ai eu le temps de prendre quelques clichés du flamboyant Golden Gate Bridge, de visiter la tristement célèbre prison d’Alacatraz, de faire quelques emplettes au gigantesque Union Square, et de flâner dans les ruelles de Chinatown.

Sans oublier de goûter à la cuisine moderne et originale qui caractérise la ville. Si vous n’êtes jamais passé par San Francisco, réparez vite cette erreur en la mettant en haut de votre liste de destinations.

San Franscico
City Hall by Night
Twin Peaks

Sequoia Park et Calico

Avant de plonger sur Las Vegas et sa frénésie incessante, j’ai effectué un petit détour pour me ressourcer au contact de la nature.

Sequoia Park

Premier arrêt dans le parc national de Sequoia, et ses arbres extraordinaires. Imaginez des géants légèrement rouges qui peuvent atteindre plus de 80 mètres de haut et avoir un tronc plus large qu’une voiture. Impressionnant, n’est-ce pas ? Dans ce sanctuaire végétal enregistré à l’UNESCO, on se sent pleinement connecté et insignifiant face à ces êtres vivants centenaires.

Calico

Changeons maintenant de décor pour une visite tout à fait surprenante : une ville fantôme ! À Calico, dans le désert de Mojave, je vous emmène faire un petit tour au milieu des maisons abandonnées après la ruée vers l’argent. On y voit encore des habitations de pionniers, reconstruites à l’identique pour donner une réplique fidèle des conditions de vie à la fin des années 1800.

Welcome to fabulous Las Vegas!

Êtes-vous prêt pour deux nuits de folie ? Alors c’est parti ! Ici, tous les pêchés sont permis, mais comme on dit : « ce qui se passe à Las Vegas, reste à Las Vegas ». J’ai commencé la soirée en me promenant sur le Strip et ai totalement perdu la notion du temps.

Accrochez-vous pour suivre, parce que moi-même je ne me souviens pas de tout. Pour résumer, j’ai fait quelques parties de black jack dans la pyramide du Louxor, pris des photos du château de conte de fées à l’Excalibur, fait un tour de manège au New-York New-York, vu le magnifique spectacle d’eau au myhtique Bellagio, et bu un cocktail corsé au Caesars Palace, avant de terminer à moitié endormi dans une gondole sur la rivière artificielle du Venetian. Un tour du monde en 48 heures, tout simplement mémorable !

Les parcs naturels de l’Ouest américain

Le Grand Canyon

Finies la fête et les paillettes, je vous propose de conclure ce road-trip en apothéose avec les plus beaux paysages du monde. Le Grand Canyon d’abord, dont tout le monde connaît les falaises à perte de vue et le fameux « fer à cheval ». Je suis resté dans le parc pendant des heures, bouche bée devant le travail du fleuve Colorado. Marcher dans ce décor est une expérience unique qui se rapproche de la méditation, et donne une énergie incroyable. Cependant, je n’ai pas pu m’empêcher de prendre quelques photos pour rendre jaloux mes collègues en rentrant (ne me jugez pas, vous auriez fait la même chose).

Monument Valley

Petit crochet à l’Est par Monument Valley dans l’Utah. Cette fois, essayez de visualiser une plaine désertique aux couleurs rougeâtres. Il y a très peu de végétation, seulement quelques cactus et un ciel bleu entièrement dégagé qui contraste parfaitement avec le sol.

Vous y êtes ? C’est là que vous ajoutez à la scène de gigantesques rochers qui semblent vouloir sortir de la terre. Depuis la route qui mène au parc, le panorama est tout à fait surprenant. Même si j’aurais pu rester des semaines à contempler ce paysage atypique, je suis reparti pour un dernier stop dans l’Ouest américain.

Bryce Canyon

Au Nord du Grand Canyon, encore une merveille taillée dans la roche attend les visiteurs. Mais à la différence des deux autres sites, on voit ici des espèces de colonnes ocre qui forment ce que l’on appelle des amphithéâtres. À l’aube, avec la lumière du lever de soleil, on a carrément l’impression d’être sur une planète lointaine. La randonnée autour de Bryce Canyon a réussi à me donner des frissons, et je suis convaincu que vous en aurez aussi quand vous viendrez à votre tour.

Mon récit de voyage vous a mis l’eau à la bouche ? Eh bien, venez sur la côte Ouest vérifier par vous-même si ce que je raconte est vrai !

Quelques jours à Madrid

13 novembre 2017

Bonjour à tous, il y a quelques jours j’ai quitté la grisaille parisienne pour passer quelques jours à Madrid. Je vous propose une visite des lieux à voir dans l’une des plus belles capitales d’Europe.

Pour débuter, un petit passage par le très beau parc du Retiro situé à deux pas du musée du Prado, que les locaux appellent le « poumon de Madrid ». Je vous conseille de louer une barque afin de passer un agréable moment sur l’étang du Retiro. Les tarifs sont plutôt attractifs pour ce genre d’endroit (6 euros en semaine et 8 euros le week-end).

Le parc du Retiro

Avec ce soleil omniprésent, je me devais de visiter le jardin botanique Royal de Madrid. Vous pourrez y découvrir plus de 5000 espèces de plantes différentes étalées sur 3 hectares. C’est bien évidemment LE spot pour tous les photographes en herbe.

Le jardin botanique Royal de Madrid

Le jardin botanique Royal de Madrid

Le jardin botanique Royal de Madrid

La relève de la Garde Royale

Dans l’intimité du Palais Royal

Le Palais Royal

Située juste en face du Palais Royal, la Cathédrale de l’Almudena est la plus récente de Madrid (elle a été terminée en 1993).

la Cathédrale de l’Almudena

Les très beaux vitraux de la Cathédrale de l’Almudena

Deux petites photos de mes looks de « touristes » à Madrid. Dans le premier : un teddy H &M bleu foncé, un pull (indispensable en automne) Monoprix, un jean noir à trou de chez Pull&Bear et enfin une paire de sneakers Van’s. Le deuxième look est adapté à une longue journée de marche sous une basse température. Je porte un bombers de chez Bershka avec un pull et un jean troué bleu de chez Pull&Bear accompagné de l’essentiel pour une grosse journée de marche ma paire de Nike Flyknit Lunar 1.

Dans les rues de Madrid

Mon look de touriste

Pour une pause gastronomique ou pour déguster les différentes boissons locales, le Mercado de San Miguel est incontournable. Toutes les spécialités locales y sont présentes, le cadre est parfait pour un petit moment de pause après une longue journée de visite.

Mercado de San Miguel

Détail sur ce très bon jambon

J’ai visité plusieurs musées à Madrid : le Prado, le Musée Nacional Thyssen-Bornemisza et le Musée Archéologique.

Dans le musée du Prado vous trouverez des grands classiques de la peinture espagnole (Velasquez, Goya…) ainsi que de la peinture italienne (Boticelli, Raphaël…). Le musée est gratuit à partir de 18h mais il y a une énorme attente, je vous conseille donc de prendre un ticket sur internet et d’y aller dès l’ouverture pour une visite dans les meilleures conditions.

Dans le Musée Nacional Thyssen-Bornemisza, il y a plusieurs courants de peintures à découvrir entre cubisme, expressionnisme et œuvres plus classiques datant de la renaissance. Le Musée est gratuit le lundi de 12h à 16h, je vous conseille d’y aller vers 14h étant donné que les locaux déjeunent à cette heure-ci.

Pour finir, le Musée Archéologique propose différentes pièces retraçant l’histoire de l’Espagne (mosaïques, sculptures, bijoux, sarcophages, céramiques, manuscrits…). Le Musée est gratuit tous les jours pour les étudiants de moins de 25 ans, pour tout le monde le samedi à partir de 14h et le dimanche matin.

Musée du Prado

« Corrida de Toros » de Pablo Picasso, Musée Nacional Thyssen-Bornemisza

Musée Archéologique de Madrid

En fan de football que je suis, je me devais d’aller voir un match du plus grand club du monde, le Real Madrid. Je n’ai pas été déçu car les merengues ont gagné 3-0 ce soir-là contre Las Palmas.

 

 

 

Le stade Santiago Bernabeu

La pelouse du mythique stade

J’espère vous avoir convaincu de partir un week-end dans la capitale espagnole.

Avant de quitter la ville, il ne faut surtout pas oublier de : faire du shopping dans la grande rue de la Puerta del Sol, déguster un chocolate con churros, chiner au marché aux puces El Rastro et enfin partager des tapas et déguster une bière San Miguel.

La Plaza Cibeles

Ambiance rétro

 

 

N’hésitez pas à me laisser des commentaires, je serai ravi d’avoir votre retour.